Exposition T.A.G au Grand Palais du 27 Mars au 26 Avril

Publié par Sébastien Claudet le 27 mars 2009 à 11:29

L’exposition T.A.G. commence aujourd’hui au Grand Palais et se déroulera jusqu’au 26 avril 2009. Elle regroupe 300 œuvres des plus grands graffeurs internationaux.

exposition tag graff grand palais

Les 300 œuvres réunies pour cette exposition sont le fruit des rencontres entre les plus grands artistes du T.A.G. (Tag And Graff) et Alain-Dominique Gallizia, lancé depuis trois ans dans cette quête permanente du dernier des arts né au XXème siècle. Les toiles ont toutes été réalisées selon un même principe d’unité :
– un même format (une double toile horizontale de 60x 180 cm),
– un même thème (la signature de l’artiste à gauche et un sujet libre sur l’Amour à droite).

Elles sont donc exposées dans la galerie sud-est du Grand Palais ayant une scénographie d’entrepôt abandonné.

Vraiment impressionnant de voir autant de Tags et de graffiti au même endroit, même si je préfère les voir dans un cadre urbain.

Si vous souhaitez découvrir l’exposition T.A.G au Grand Palais, j’ai quelques invitations à vous donner.

En attendant, voici quelques photos que j’ai prises hier pour vous faire découvrir l’exposition.

Plus d’infos :

Plein tarif : 5,00 €
Tarif réduit (étudiants, demandeurs d’emploi) : 3,00 €
Gratuit pour les moins de 12 ans

Site internet :
www.tagaugrandpalais.com
Le TAG au Grand Palais
Galerie Sud.Est Porte H
Av. Winston Churchill
Du 27 mars au 26 avril

VOIR PLUS DE PHOTOS
exposition tag graff grand palais
ARTICLES LIÉS

14 réflexions au sujet de « Exposition T.A.G au Grand Palais du 27 Mars au 26 Avril »

  1. Ping : TAG, l’exposition qui casse les murs, au Grand Palais | CiTiZeN L. aka Laurent Francois

  2. Bonjour,
    Cette exposition a l’air formidable.
    Où peut-on se procurer des invitations? J’ai vraiment envie de découvrir cette exposition T.A.G.

    Merci pour votre réponse.

  3. Merci pour les photosde l’expo, je vous ai mis en lien sur mon message.
    Je trouve que cette expo est une super idée et que le format est bien adapté.
    B.

  4. très envie de voir cette « expo » et d’y emmener mon fils de 5 ans, une bonne introduction aux expositions… si vous avez des invitations, nous sommes intéressés. Merci d’avance…

  5. EUh 4 invitation c trop demandée ????

    Jtenverrai quelque photos en echange

  6. Ton article m’a vraiment donné envie d’aller voir cette expo ! Aurais-tu une ou deux invit par hasard ?
    Merci beaucoup

  7. Super l’article, merci beaucoup, j’aimerais vraiment assister à cette expo, pourrais-je avoir une invit ou 2 …. un grand MERCI :)

  8. Je suis à la rochelle et j’ai très envie de voir cette expo j’adore les tags puis-je avoir une invitation ; j’enverrai des photos en échange merci

  9. Bonjour,
    J’adore les tags ou plutôt l’art mural. Si tu as encore une invitation, je suis preneuse. Merci.
    Have a nice day ;-)

  10. je voudrais emmener mes enfants à cette expo art urbain. S’il est possible d’obtenir des invitations, je suis preneuse… Merci.

  11. J’ai été voir dimanche cette 1ère grande expo sur les tags. C’était aussi le dernier jour le 3 mai. Si l’idée est intéressante (sinon je n’y serai pas aller vous me direz…), j’ai été un peu déçu par le thème choisi : « love » + le nom de l’artiste. Un thème aussi banal, d’aileurs en fallait-il vraiment un de thème ? Et ces « oeuvres d’art » ont été créées spécialement pour cette expo,mais pourquoi ne pas avoir plutôt être aller chercher dans la rue de vrais graffitis ?! D’ailleurs tag et graffitis c’est deux choses complètement différentes, les mélanger cela n’a pas de sens. Le tag n’a pas sa place dans un musée, ni ailleurs, par contre le graff oui, car c’est vraiment de l’art. Ecrire son nom en quelques secondes, tout le monde le faire, le but du tag est en fait d’écrire son nom à un maximum d’endroits(voir une excellente BD sur ses origines), il n’y a pas d’objectif esthétique, c’est histoire de territoire, de marquer sa présence, « John was here », comme ces touristes balauds à Notre-Dame ou en haut de la Tour Eiffel. L’objectif étant non pas de faire beau mais de dire qu’on existe, de s’approprier l’espace, qu’il soit ou non laissé à l’abandon.

Laisser un commentaire